Organismes et entreprises

Chemilly-sur-Yonne

Chemilly-sur-Yonne est adossé au contrefort d'un petit plateau, dominant la vallée de l'Yonne.

A 2 km au sud en se dirigeant vers Auxerre (distant de 12 km) se dresse dans la plaine formée par l'Yonne : le hameau des Chaumes.

Au XIVe siècle, on comptait 14 feux, 40 en 1750, 520 habitants en 1853. La superficie est de 572 hectares. C'est une localité rurale jusqu'à la moitié du XIXe siècle, la vigne recouvrait une bonne partie de son territoire.

Lire plus
Chemilly-sur-Yonne est adossé au contrefort d'un petit plateau, dominant la vallée de l'Yonne.

A 2 km au sud en se dirigeant vers Auxerre (distant de 12 km) se dresse dans la plaine formée par l'Yonne : le hameau des Chaumes.

Au XIVe siècle, on comptait 14 feux, 40 en 1750, 520 habitants en 1853. La superficie est de 572 hectares. C'est une localité rurale jusqu'à la moitié du XIXe siècle, la vigne recouvrait une bonne partie de son territoire.

Chemilly a dû être fondé au IXe siècle par un homme se prénommant Chimiliacum (Camille). L'évêque d'Auxerre Héréfild donna les terres de Chemilly à l'oratoire de Saint Clément, c'est pourquoi l'église était à la nomination du Chapitre de la cathédrale d'Auxerre. Chemilly et Beaumont ne formaient autrefois qu'une seule paroisse jusqu'en 1790, la chapelle de Beaumont dépendait de l'église de Chemilly. Le hameau des Chaumes fut cité pour la première fois en 1170. La charte d'affranchissement est du 14 juin 1416. Vers 1678, il existait une école. A la période révolutionnaire, la première municipalité de Chemilly, élue en 1790, se donna pour maire le curé de la paroisse.

La commune saisit l'opportunité qui lui proposait de figurer sur le tracé d'une ligne de chemin de fer reliant Laroche à Auxerre et accepta le projet de construction d'une gare. Le premier convoi s'y arrêta officiellement le 11 août 1855. On procéda à l'ouverture d'un bureau de poste le 1er janvier 1904. En février de l'année suivante, Chemilly perdit son appellation « près Seignelay » ; son nom actuel « Chemilly-sur-Yonne » lui fut octroyé officiellement le 7 juillet 1918.

La première moitié du XXe siècle se révéla un tremplin pour l'aménagement et l'essor de la commune : création d'une place publique, électrification et ébauche de l'éclairage public, alignement partiel des rues avec trottoirs, construction d'un foyer municipal et création d'un entrepôt de munitions d'une superficie totale de 220 ha dont environ 80 ha sur la commune de chemilly. Cette activité cessera en 2003, elle a compté jusqu'à 300 personnels au milieu du XXe siècle.

La seconde moitié verra la poursuite de la modernisation : réalisation d'un réseau de distribution d'eau potable avec Beaumont, remembrement des terres, amélioration de la voirie, mise en chantier de lotissements, construction d'une station d'épuration et d'un réseau d'assainissement, achat et équipement d'un complexe sportif, création et implantation d'entreprises dans les zones activités communales et intercommunales.

Types

  • Communes