Nous vous proposons de suivre les aventures d’Elliot et de ses amis, partis à vélo le long du Canal du Nivernais, d’Auxerre à Clamecy !
Vous aurez sans doute envie d’en profiter également aux beaux jours !

Jour 1 : d’Auxerre à Vermenton

9 h 30 : le grand jour est enfin arrivé ! J’enfourche mon vélo et je file en direction de la gare d’Auxerre Saint-Gervais pour retrouver mes amis, arrivés tout droit depuis Paris. Je compte bien rassembler toute mon énergie pour qu’ils passent 48 h exaltantes à découvrir mon patrimoine Icaunais qui a tant de choses à révéler ! Après une rapide vérification de l’équipement de chacun, nous partons sereinement ! Les 56 kilomètres à parcourir sur le chemin de halage d’Auxerre à Clamecy nécessitent tout de même un minimum d’équipement ! Quel bonheur de se retrouver ensemble comme au bon vieux temps ! Chacun a pu prendre son vélo, pratique de pouvoir le faire voyager en train depuis Paris Bercy ! On n’a plus qu’à partir à l’aventure, nous, notre vélo et notre motivation !

Auxerre
Auxerre

10 h : la ville d’Auxerre, point de départ du Canal du Nivernais, est une ville d’art et d’histoire ! Elle impose de par sa cathédrale, son abbaye Saint-Germain et ses maisons à pans de bois qui datent du Moyen-Âge. Les quais de l’Yonne sont joliment aménagés, on passe devant des pêcheurs, des coureurs, des passants qui se retrouvent pour boire un verre sur les bateau-péniches, l’ambiance est agréable et il fait bon vivre ! Elliot ramène sa science… C’est en 1736 que le prévôt des marchands de la capitale parle de construire un canal afin de simplifier l’acheminement du bois de Clamecy à Paris mais ce n’est qu’en 1841 que le Canal du Nivernais voit le jour. Saurez-vous deviner quelle était la deuxième marchandise qui fut longtemps transportée vers Paris ? Allez, on vous donne un petit indice, il s’agit d’un breuvage commun ici en Bourgogne et nous allons le découvrir lors de notre passage à Irancy, dans la journée !
11 h : bientôt on change de paysages, les vignes commencent à se succéder à perte de vue, nous sommes en plein cœur du vignoble de l’Auxerrois ! On poursuit vers Escolives-Sainte-Camille pour découvrir l’héritage gallo-romain et mérovingien de l’Yonne ! On dépose les vélos à l’entrée du site archéologique et on se prépare à faire un voyage dans le temps et à contempler les vestiges du IIe siècle, rien que ça… !
12 h : waouh… L’Yonne a tant de choses à nous raconter, elle a vécu tellement d’époques ! On vous l’assure, un voyage dans l’Yonne, ça reste gravé dans la mémoire ! Bon, c’est bien beau de pédaler et de faire les touristes mais ça creuse… La balade le long du canal du Nivernais ne demande pas trop d’efforts à nos mollets pour l’instant alors on a décidé de les affuter en poursuivant vers le village d‘Irancy, à 6 kilomètres du canal. Après ces kilomètres en pente, on aura bien mérité notre pause déjeuner au restaurant Le Soufflot. Alors plutôt œufs en meurette ou ravioles aux champignons en entrée ? On accompagnera évidemment notre repas d’un verre d’Irancy ! L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Oeufs en meurette
Oeufs en meurette

13 h 30 : bien rassasiés, nous sommes prêts à reprendre nos guidons et à flâner dans le vignoble d’Irancy. On a repris toutes les forces nécessaires et celles-ci vont nous servir pour arriver jusqu’à la table d’orientation. De là, on surplombe tout le village et les étendues de vignes n’en finissent pas. C’est tellement beau ! Elliot interroge ses amis : avez-vous remarqué les quelques cerisiers en bord de route qui se mêlent au paysage viticole ? Les 4 amis l’écoutent avec intérêt. Ils adorent entendre les anecdotes d’Elliot qui partage si bien son territoire, puis qu’on se le dise, ça nous permet aussi de faire une petite pause et d’admirer le paysage… Elliot reprend son explication. En effet, une maladie appelée Phylloxéra ravagea la presque totalité des vignobles de la région en 1875, les viticulteurs durent alors subvenir à leurs besoins et plantèrent des cerisiers pour diversifier les récoltes. Étonnant, non ?
15 h : et si nous faisions un petit arrêt aux caves Bailly-Lapierre, berceau du crémant de Bourgogne ? Mes amis sont bouche bée, ils ne s’attendaient pas à faire une dégustation dans une ancienne carrière de calcaire, qui servit autrefois à construire de nombreux bâtiments dans la ville de Paris !
16 h : on reprend notre itinérance, le long du canal du Nivernais à l’abri de la circulation et on s’arrête rapidement à Vincelottes, 2 kilomètres plus loin, pour découvrir ce charmant petit village bourguignon et flâner dans ses petites ruelles. Quel bonheur d’emprunter l’un des canaux les plus emblématiques de France. Saviez-vous qu’avant de devenir touristique dès le vingtième siècle, le canal du Nivernais était autrefois une voie commerciale majeure ? Au début du XVIe siècle, le canal n’est alors pas du tout aménagé mais la rivière est bel et bien là. Le Morvan abonde de bois et devient un centre d’approvisionnement majeur dans l’Yonne. C’est alors qu’en 1547, le premier train de bois navigue sur l’Yonne depuis Clamecy pour chauffer la capitale ! Tout un musée relate de l’histoire du flottage sur le canal du Nivernais qui dura plus de 3 siècles ! On pourra le découvrir à Clamecy demain lors de notre dernière étape.
16 h 30 : que diriez-vous de faire un petit détour par Cravant, ce beau village médiéval qui a vu se dérouler une bataille sanglante pendant la guerre de cent ans en 1423 ? On se croirait presque au beau milieu du Moyen-Âge à contempler le donjon, le beffroi ainsi que les jolies maisons à pans de bois qui n’attendent qu’à être photographiés.
17 h 30 : quel beau patrimoine ! Nous sommes sur le point de faire nos derniers kilomètres restants pour la journée ! 20 petites minutes pour rejoindre Vermenton, où nous resterons dormir pour reprendre des forces et repartir dès demain matin.
18 h : nous sommes arrivés au Logis Saint-François, labellisé Accueil Vélo© et Étap’Loisirs Vélo. Ici, nous sommes sûrs de pouvoir laisser nos vélos à l’abri pour la nuit et d’être bien chouchoutés après notre journée bien sportive ! On part faire quelques courses puis on va enfin pouvoir se préparer un petit festin, en utilisant la cuisine commune mise à disposition par le Logis.

Pour organiser votre escapade, cliquez ici pour consulter la liste des hébergements !

Jour 2 : De Vermenton à Clamecy

10 h : après une bonne nuit de sommeil et un copieux petit-déjeuner au Logis, on se prépare à repartir ! Aïe, les jambes tirent un peu aujourd’hui ! Objectif, atteindre Mailly-la-Ville ! Allez, on se serre les coudes, plus que quelques kilomètres avant l’arrivée.
11 h : après 45 minutes à pédaler, nous voilà bien réveillés ! À Mailly-la-Ville, on s’arrête quelques instants dans le village et on se rafraichit au bord de l’Yonne. Ici, des lieux de baignade sont surveillés lors de la saison estivale.

Mailly-la-Ville
Mailly-la-Ville

11 h 30 : on poursuit vers Mailly-le-Château tout près d’ici d’où l’on peut admirer au loin les collines du Morvan. Dès notre arrivée, on s’arrête dans une petite boulangerie locale pour y acheter notre pique-nique. Elliot nous a promis une vue à couper le souffle pour ce pique-nique en hauteur, dit-il. Une idée de cet endroit ? On patientera jusqu’à 13 h pour le découvrir. À Mailly-le-Château, on en profite pour découvrir la belle église du village datant du XIIIe siècle puis on part à la recherche de fossiles marins sur les sentiers de la réserve naturelle du bois du parc. En résumé, on a traversé l’époque mérovingienne, le Moyen-Âge et on se retrouve maintenant en plein cœur d’un massif corallien ? On nous avait prévenus mais l’Yonne a certainement bien plus d’un tour dans son sac !
13 h : à nouveau sur nos vélos, on se retrouve à faire la course avec les bateaux qui naviguent au fil de l’eau. On passe tout près d’un joli pont en pierre puis on ne peut s’empêcher de lever le nez de notre guidon… Nous voilà à Merry-sur-Yonne et devant nous se dressent les majestueux Rochers du Saussois, haut-lieu de l’escalade à seulement 1 h 30 de Paris ! Prêts à gravir la pente pour arriver tout là-haut, à 60 mètres du sol ? Allez, le premier arrivé dresse la nappe à carreaux ! Tiens, un invité d’honneur, le faucon pèlerin a élu domicile aux falaises du Saussois ! Saviez-vous que certains des plus grands alpinistes comme Lionel Terray, René Desmaison et Jean Couzy sont venus s’entrainer sur les parois rocheuses du Saussois avant de s’attaquer à l’Himalaya ou à d’autres grandes chaînes de montagnes ? La prochaine fois on revient avec des cordes et un baudrier chacun !

Les Rochers du Saussois
Les Rochers du Saussois

15 h : quelle vue, on pourrait y rester tout l’après-midi tellement le panorama est incroyable ! Après une courte pause, on rassemble toutes nos affaires puis on redescend vers Châtel-Censoir pour visiter sa belle collégiale Saint-Potentien, de style Renaissance. On n’oubliera pas de visiter la crypte sous le chœur avant de se dégourdir les jambes dans le centre du village.
16 h 30 : arrivés à Clamecy, dans la Nièvre, nous sommes curieux d’en apprendre davantage sur l’histoire du flottage et sur la création du Canal du Nivernais ! Petit tour dans la cité médiévale puis c’est déjà l’heure de prendre notre train retour en direction d’Auxerre…
17 h 45 : une fois dans le train, sur le trajet de Clamecy à Auxerre, on débriefe tous ensemble sur ces 48 heures intenses et enrichissantes.
18 h 45 : arrivés à Auxerre, c’est le cœur lourd que nos amis se quittent et que les 4 parisiens rentrent vers la capitale.

Pour organiser votre escapade, cliquez ici pour consulter la liste des hébergements !

Le Canal du Nivernais
Le Canal du Nivernais et les Rochers du Saussois

Ils se le sont promis, ils reviendront très bientôt dans l’Yonne pour découvrir le canal de Bourgogne à vélo la prochaine fois !

Vous aimerez aussi